De nos jours, le chauffage par le sol est dit à « basse température » (environ 21 °C à 24 °C).

La dalle en béton emmagasine et restitue la chaleur par rayonnement. Le plancher ne chauffe que la matière, cela évite de chauffer l’air, ce qui est vite économique dans le cas des grands bâtiments.

Donc plus de problème d’accumulation d’air chaud ainsi que de mal de jambes. La température de chauffage du sol ne doit pas dépasser 28 °C, qui est la température théorique de la voute plantaire (pour éviter les maux de têtes et de jambes).

Le plancher chauffant s’adapte à toutes les formes de production d’énergie : solaire, géothermique, fioul, gaz, électrique, …

Ce mode de diffusion s’adapte particulièrement aux « chauffages écologique » de nouvelle génération comme la géothermie et le chauffage solaire.